Experts de la réfrigération et de la climatisation

Stator

Le terme stator provient de la combinaison de deux mots. Le premier est stationnaire et le second est un rotor. En résumé, un stator est une partie fixe où tourne un rotor. Le stator est l’une des pièces les plus importantes d’un moteur électrique qui, contrairement au rotor, est toujours statique. Cette caractéristique correspond à la fonction générale d’un moteur électrique, qui est de convertir l’énergie électrique en énergie de mouvement – généralement connue sous le nom d’énergie cinétique. Le stator est la partie chargée de travailler avec cette énergie électrique pour créer un champ magnétique.

Le stator est donc la partie qui fait office de pôle magnétique dans le moteur électrique ; le mouvement d’une boussole pourrait donc être comparé au mouvement d’un rotor, et le mouvement du nord magnétique au mouvement d’un stator. Le rôle du rotor est de se déplacer pour s’ajuster à un point fixe à tout moment, qui est le stator.

Fonctions d’un stator

Le stator sert de point de référence dans un moteur électrique. Comme indiqué ci-dessus, il s’agit d’une pièce qui, grâce à la position qu’elle occupe, permet la rotation du rotor. En général, le stator est constitué de tôles d’acier laminées qui laissent passer le flux magnétique. Dans les moteurs asynchrones, le courant alternatif tourne à une vitesse différente de celle du champ magnétique du stator. On peut donc dire que l’une des fonctions du stator est en fait de créer un champ magnétique en agissant dans l’ensemble du circuit du moteur électrique comme un élément inducteur. Son nom vient en effet du fait qu’il reste statique et produit un champ électromagnétique qui sert de référence à la partie mobile, qui est le rotor.

Il convient de noter qu’il existe différents types de rotors utilisant différentes technologies pour générer du magnétisme par rapport au stator. Il peut s’agir notamment de rotors à alimentation externe, de rotors à aimants, de rotors à induction, etc. Cependant, quel que soit le type concerné, ils fonctionnent toujours de la même manière : une partie composée de bobines indépendantes chargées de générer un champ magnétique tournant.

En même temps, la taille du stator doit également être considérée comme un autre facteur important : la taille du stator dépendra dans une large mesure de la technologie avec laquelle le moteur fonctionne. Par exemple, dans le cas des rotors à aimant permanent, le stator prend peu de place. Cependant, dans le cas des moteurs à induction, il existe un stator plus grand qui est en fait la partie qui contient le rotor.

En conclusion, on peut dire que les fonctions du rotor et du stator sont aussi importantes que la batterie et les contrôleurs eux-mêmes, car elles constituent la partie essentielle du mouvement du moteur et de la transformation de l’énergie.

Quelles sont les différences entre le rotor et le stator ?

Lorsque l’on parle de rotors et de stators, il est possible d’énumérer certaines des différences les plus importantes entre eux. Tout d’abord, on peut dire que le rotor est la partie mobile d’un moteur électrique, tandis que le stator est la partie fixe. Dans le cas de l’enroulement du stator, il s’agit d’une alimentation triphasée qui stimule le rotor et le met en mouvement. Une autre des différences les plus notables réside dans les pièces qui le composent : le noyau du stator, son cadre extérieur et son enroulement. Dans le cas du rotor, il s’agit du noyau et de l’enroulement de l’inducteur, qui font partie du moteur.

Une autre différence par rapport à l’enroulement du stator est qu’il reste isolé alors qu’il est soumis à une haute tension. Ce n’est pas le cas de l’enroulement du rotor, qui présente un degré d’isolation plus faible. En ce qui concerne leur disposition, celle du stator peut certainement être décrite comme plus complexe que celle du rotor. Le système de refroidissement est également différent. Le refroidissement du stator est meilleur que celui du rotor, précisément parce qu’il se trouve dans une position fixe. Le dernier point est la perte de pression du rotor, qui est inférieure à celle du stator. Ceci est principalement dû à leur différence de poids.

Principaux facteurs liés au stator et au rotor

Le stator et le rotor sont deux éléments essentiels d’un moteur électrique. En effet, si l’un des deux manque, il est impossible de générer du mouvement avec lui. Le stator est chargé de générer un champ magnétique qui interagit avec le rotor. Comme indiqué précédemment, le rotor sert à convertir l’énergie électrique en énergie mécanique.

C’est précisément la raison pour laquelle la conception et la qualité de ces deux articles sont si importantes. La qualité et la bonne conception ont un impact direct sur l’efficacité potentielle du moteur. Ce sont également des facteurs extrêmement importants en ce qui concerne les performances du moteur. En effet, si le rotor et le stator sont bien disposés et conçus, il est possible d’améliorer l’efficacité énergétique du moteur. Il pourra non seulement produire de l’énergie de manière plus efficace, mais aussi réduire sa consommation d’énergie.

Un autre point essentiel lié à la qualité du stator et du rotor, outre leur conception, est leur durée de vie. Si ces exigences sont respectées, cela aura une influence positive sur leur durée de vie. Avec une conception et une qualité appropriées, il est possible d’augmenter la durée de vie du moteur. On peut donc dire que le rotor et le stator sont deux pièces essentielles au fonctionnement d’un moteur électrique, ainsi qu’à ses performances et à sa durée de vie.

Types de stator

Il peut y avoir différents types de stators, selon le type de machine ou de moteur en question. Dans le cas des machines à courant alternatif, le stator se présente normalement sous la forme d’un tube cylindrique dont la paroi a une certaine épaisseur. Les fentes où sont fixées les bobines sont formées de couronnes en tôles magnétiques avec des dents sur la partie intérieure du cercle.

Dans le cas d’une machine à courant continu, en revanche, le stator est généralement constitué d’une armature cylindrique en acier. Les pièces polaires (également appelées pôles) sont fixées à l’intérieur, avec les bobines nécessaires.

Il existe donc deux types d’interaction. Dans le cas du courant alternatif, il s’agit d’une interaction avec le champ tournant pour produire le couple. Sa structure est creuse et consiste en un empilement d’acier magnétique laminé. Le courant continu est une interaction avec la partie mobile qui génère un couple par rapport à l’arbre de la machine.