Experts de la réfrigération et de la climatisation

Coefficient d’efficacité frigorifique saisonnier (SEER)

Le terme SEER est indiqué sur la fiche technique de nombreux climatiseurs. Cependant, c’est une valeur que la plupart des utilisateurs ne connaissent pas ou ne comprennent pas bien. Voici une définition de ce concept, de ses utilisations et de son utilité.

Qu’est-ce que le SEER (coefficient d’efficacité frigorifique saisonnier) et à quoi sert-il ?

Tout d’abord, il convient d’expliquer ce qu’est le SEER avant de savoir comment le calculer. On peut définir le SEER d’efficacité énergétique soit en donnant la signification de son acronyme (coefficient d’efficacité frigorifique saisonnier), soit en précisant qu’il s’agit d’une mesure qui reflète les performances d’un appareil de refroidissement. Le SEER s’applique, par exemple, aux systèmes et appareils de climatisation et permet de connaître la consommation d’un appareil en mode froid. Par conséquent, comme il s’agit d’une valeur qui exprime l’efficacité énergétique, plus le SEER est élevé, plus l’appareil est efficace sur le plan énergétique, bien que son coût soit naturellement plus élevé. Il est donc essentiel de savoir ce que signifie le SEER dans le domaine de la climatisation, car un appareil doté d’un faible SEER coûtera plus cher sur le long terme, même s’il est moins cher à acquérir au départ.

Comment calcule-t-on la consommation de l’équipement ?

Tout d’abord, il convient d’observer la puissance d’un climatiseur ou d’une unité de climatisation. Il faut ensuite diviser la puissance calorifique de l’appareil, exprimée en kilowatts, par le numéro SEER qui lui a été attribué. Le résultat correspondra à la puissance électrique qu’un appareil consommera en une heure.

Prenons comme exemple un climatiseur d’une puissance calorifique de X kW et d’un SEER de Y. Il faut donc diviser X par Y pour connaître la puissance électrique consommée en une heure. Ce résultat sera donc exprimé en kWh. Il convient donc de noter que les appareils dont l’indice est inférieur (A étant l’indice le plus élevé et D l’indice le plus bas) peuvent coûter plus du double sur la facture d’électricité.

Ces valeurs d’efficacité énergétique sont représentées par des valeurs numériques simples que tout consommateur peut comprendre et comparer. Plus les valeurs numériques sont élevées, plus le rendement d’un appareil est important. Ces valeurs sont donc proportionnelles, ce qui signifie que le double de la valeur correspond au double de l’efficacité. Le niveau SEER/SCOP est représenté par des étiquettes qui expriment la performance saisonnière. Ce point est important, car les performances peuvent varier considérablement d’une saison à l’autre. Comme indiqué ci-dessus, SEER signifie Seasonal Energy Efficiency Ratio (coefficient d’efficacité frigorifique saisonnier), tandis que SCOP signifie Seasonal Coefficient of Performance (coefficient de performance saisonnier). Ces valeurs doivent également figurer sur l’étiquette énergétique d’un système de climatisation et indiquent que la classe tient compte des conditions variables dans lesquelles il fonctionne tout au long de l’année, qui peuvent varier en fonction de la situation géographique et de la saison. Les valeurs SEER/SCOP sont donc considérées comme plus précises et plus réalistes.